14 novembre 2010

 

Date

Titre

Météo

dist, dén, diff

14/11/2010

Autour du Château Vieux

Beau soleil … de printemps

Km           :   10
dénivelée :   370 m
difficulté   :   facile

 

Après une semaine plus que maussade, le soleil est revenu pour nous permettre de faire cette balade très agréable.
A l’ouest le ciel est bien gris, mais le bleu « gendarme » revient au fur et à mesure de notre avancée.
Nous partons de l’église de Mercury dont le clocher original est surmonté de 5 statues.
De la boulangerie, s’échappent de bonnes odeurs de pain chaud.
A côté, le château de Chevron semble malheureusement en mauvais état. Gloire et décadence…. Il a été construit avec les pierres du Château Vieux détruit en 1335 au cours d’une guerre entre le comte de Savoie (auquel les Chevron Villette venaient de se rallier) et le baron du Faucigny.
Un joli chemin nous descend jusqu’à Glesin, puis de là, par une petite sente, sur une route d’où la vue s’étend de la Belle Etoile à la pointe de la Sellive. : grandiose.
Après les Bellons, nous franchissons le Chiriac avant de monter faire un petit « cloppet » (non, traverser le lieu-dit « Les Cloppets ») avant d’arriver au hameau du Villard. Sur notre droite, une très ancienne maison aux belles ouvertures est appelée « Maison de France » car, vers 1536, François Ier y aurait logé une ou deux nuits au cours d’une guerre contre le Piémont.
Plus bas, est le fort du Villard construit seulement au 19ème siècle.
Pour l’heure, nous bifurquons à gauche d’une petite chapelle pour rejoindre La Cave dont le nom proviendrait des caves construites par les seigneurs de Chevron au milieu des coteaux plantés de vigne.
Nous dominons le bassin d’Albertville avec vue sur les installations des JO de 1992. Très jolie point de vue également sur Conflans.
Au Chosal, nous quittons le goudron pour un petit sentier tapissé de feuilles qui nous conduit au carrefour avant Chevronnet.
De là, nous apercevons bien la butte où trônait le Château Vieux aujourd’hui tas de ruines.
Un petit sentier nous fait plonger dans une forêt assez ouverte où coule le ruisseau de la Combe et nous arrivons à Araignée où les maisons sont toutes alignées d’un côté de la route.
Quelques virages et nous voici de nouveau devant la Maison de France pour un tronc commun jusqu’aux Bellons.
Là, nous prenons un large chemin sur le tracé de la voie romaine qui, d’Albertville rejoignait Genève en franchissant le col de Tamié.
Après un pont à ciste, nous apercevons le clocher de Mercury. Petite pause pour attendre les 3 hommes qui traînent derrière, retardés par leurs bavardages.
Ces dames se demandent ce qu’ils peuvent bien se raconter : chiffons, sans doute pas, peut-être voyages ou techniques automobiles. Mais elles n’en sauront rien !!
Nous voici revenus aux voitures. Les chaussures enlevées, nous nous installons pour déguster le gâteau de Tante Angèle confectionné par Christiane et boire un petit rafraichissement… non alcoolisé.

Belle sortie, sans difficulté par un temps inespéré : il fait 18°